Nav small

Musée du 11 septembre, un devoir de mémoire marqué par les critiques

Sous fond de polémique le président des États-Unis, Barak Obama, a inauguré le tant attendu musée du 11Septembre. Lors de votre séjour à New York, sa visite ne vous laissera pas indifférent.

Dans le sud de Manhattan, les travaux ont duré plus de huit ans et moult raisons ont retardé son inauguration, mais le 15 mai dernier, le musée du 11 septembre a enfin ouvert ses portes aux visiteurs. L’immense édifice souterrain est construit sur le site même des attentats du 11 septembre 2001 où se tenaient les Tours Jumelles.

Il a pour vocation d'être un « lieu sacré de guérison et d'espoir », comme l'a solennellement affirmé Obama lors de l’émouvante cérémonie d’inauguration. La visée éducative et de sensibilisation est patente, comme en attestent les diverses explications pour les visiteurs.

Conscients que leurs choix ne peuvent forcément pas plaire à tout le monde, la direction du musée se dit ouverte aux critiques.

L'exposition se divise en trois parties :

La première est l'exposition historique qui présente les événements qui se sont déroulés le 11 septembre 2001, ainsi que la situation avant et après ce jour tragique. Le plus marquant ici est sans doute les nombreux enregistrements audio des appels que les victimes ont passés avant de trouver la mort, ainsi que la grande quantité d'objets personnels retrouvés dans les débris, certains encore tachés de sang.

La deuxième partie de l'exposition In Memoriam est en fait un mémorial avec les portraits des presque 3 000 victimes.

Finalement, Hall Foundation est une immense salle qui garde des restes des fondations du World Trade Center, notamment la « dernière colonne » du gratte-ciel à tenir debout ainsi qu’un escalier extérieur permettant à quelques survivants de quitter le bâtiment.

Quant aux nombreuses polémiques, on peut surligner la colère des familles des victimes qui estiment que les restes de leurs proches n’ont pas leur place dans un musée. En effet, les restes des victimes non identifiées se trouvent dans un reposoir à côté de l'exposition, mais inaccessible au grand public.

D'autres critiques pointent la vente de marchandise liée à ce triste événement. Celle-ci inclut des souvenirs de toute sorte, allant des mugs aux T-shirts en passant par des coques de téléphone portable.

Si vous envisagez un séjour à New York, la visite du musée s'impose. Vous pourrez juger par vous même et être témoin d'une importante leçon d'histoire et d'humanité.

Rappelez-vous que les documents pour aller aux USA sont minimaux. Il vous suffit de demander une autorisation ESTA en ligne pour pouvoir rentrer sur le territoire américain en tant que touriste. Le musée est ouvert de 8 heures à 20 heures et l'entrée coûte 24 dollars... un tarif également controversé.

Vous êtes fin prêts pour votre voyage aux Etats-Unis, faites votre demande d'autorisation ESTA dès maintenant. Pour plus d'informations concernant les conditions d'exemption de visa visitez notre Guide ESTA.

  • Travel 1
  • Travel 2
  • Travel 3