Nav small

Traverser la frontière canadienne durant un voyage aux USA avec une ESTA

Comprendre le Programme d'exemption de visa et la limite de 90 jours pour les voyageurs ESTA franchissant la frontière canadienne 

Partir en voyage aux États-Unis avec une ESTA approuvée dans le cadre du Programme d'exemption de visa (« Visa Waiver Program » ou VWP) est un rêve devenu réalité pour beaucoup de citoyens français. Et puisque le Système électronique d'autorisation de voyage (ESTA) permet un long séjour d'une durée maximale de 90 jours, de nombreux voyageurs aiment à visiter plusieurs endroits d'Amérique. Qu'en est-il du Canada, pays frontalier de multiples États fédéraux du Nord ? Celui-ci regorge de destinations attrayantes proches de sa frontière avec les États-Unis. Connaissez-vous les règles régissant le passage de la frontière canadienne durant un séjour autorisé aux US avec une ESTA ?

Bien souvent, les voyageurs participant au Programme d'exemption de visa (VWP) en provenance de France et de l'UE partent pour de courts séjours à Montréal, Toronto, Québec, Vancouver et autres destinations canadiennes durant leur voyage aux US. Pour ces voyageurs sur le territoire américain, il est important de connaître les conséquences que la traversée de la frontière canadienne et le retour aux États-Unis peuvent avoir sur le VWP et sa limite de 90 jours. Continuez votre lecture pour découvrir les questions et les réponses les plus fréquentes au sujet de l'autorisation ESTA pour les voyages aux US et le franchissement de la frontière canadienne durant la durée maximale de 90 jours qu'elle permet.

 

L'ESTA américaine permet-elle de se rendre sans visa au Canada ?

Non. Bien que le Canada fasse partie du continent nord-américain, tout comme les États-Unis d'Amérique, il n'en demeure pas moins un pays séparé formulant ses propres lois au regard de l'entrée des ressortissants étrangers. Il n'est peut-être pas inutile de rappeler ici le fonctionnement du Système électronique d'autorisation de voyage, souvent appelé ESTA américaine (anchor), et du Programme d'exemption de visa.

 

Qu'est-ce que l'ESTA ?

Le Système électronique d'autorisation de voyage ou « ESTA » vise à faciliter les déplacements sans visa pour tout séjour d'une durée de 90 jours maximum aux États-Unis.
Extrait du site Internet du Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis (CBP) :

« L'ESTA est un système automatisé qui permet de déterminer l'éligibilité d'un voyageur à un séjour aux États-Unis dans le cadre du Programme d'exemption de visa (VWP). Une autorisation ESTA ne permet cependant pas d'établir l'admissibilité du voyageur sur le sol américain. Celle-ci reste soumise à l'approbation des agents du Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis à l'arrivée dans le pays. Le processus de demande d'ESTA collecte les données biographiques du passager et lui soumet un questionnaire d'éligibilité au Programme VWP. Une demande d'ESTA peut s'effectuer à tout moment avant le voyage ; il est toutefois conseillé de la déposer dès le début des préparatifs ou bien avant l'achat des billets d'avion. »

 

Se rendre au Canada depuis les USA avec une ESTA et traverser la frontière 

On se demande souvent si les mêmes lois régissent l'entrée aux États-Unis et au Canada. En réalité, bien que les deux pays partagent une frontière appelée la Frontière Internationale, les voyageurs la traversant doivent être en mesure de présenter les documents nécessaires à leur entrée et de passer le contrôle de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC ou CBSA) à leur arrivée. Les mêmes formalités s'appliquent lors du retour aux US par le biais du Services des douanes et de la protection des frontières des États-Unis. Ainsi, même pour les voyageurs munis d'une ESTA valide aux États-Unis et participant au Programme VWP, les lois s'appliquant à l'entrée au Canada sont bien distinctes et doivent être respectées. 

Le Canada possède-t-il son propre système d'exemption de visa ?

Oui, l'entrée au Canada depuis les États-Unis ou tout autre pays relève des lois canadiennes. Il existe ainsi une exemption de visa appelée « eTA » principalement utilisée pour entrer au Canada par voie aérienne. Il est conseillé à tout voyageur prévoyant de se rendre au Canada via les États-Unis durant son séjour ESTA sans visa de bien se renseigner sur les conditions fixées par le gouvernement canadien.

Rendez-vous sur le site Internet du Gouvernement du Canada pour en savoir plus.

Quels sont les États américains frontaliers du Canada ?

Plusieurs États fédéraux américains partagent une frontière terrestre avec le Canada. Il s'agit des États suivants : le Maine, le New Hampshire, le Vermont, l'État de New York, le Michigan, le Minnesota, le Dakota du Nord, le Montana, l'Idaho, l'État de Washington et l'Alaska. L'Illinois, l'Indiana et le Wisconsin disposent également de points d'entrée régis par le service frontalier américain (CBP) dans certains de leurs ports situés sur le lac Michigan et le lac Supérieur.

Comment la limite de 90 jours imposée par l'ESTA est-elle affectée si un voyageur participant au Programme VWP visite le Canada durant son séjour aux États-Unis ?

Gardez bien à l'esprit que les voyageurs munis d'une ESTA aux USA peuvent y demeurer pendant 90 jours, ce qui est la limite permise par le Programme VWP, mais que le fait de se rendre au Canada pendant un ou deux jours ne remet pas automatiquement ce compteur à zéro. Au contraire, cette 90 jours limite inclut également chaque jour que vous passerez sur le territoire canadien. Il ne faut pas non plus oublier que l'entrée et la réadmission aux États-Unis se font entièrement à la discrétion des agents du CBP aux points d'entrée.

Exemple : vous et votre famille décidez de visiter les États-Unis pendant quelques jours ou quelques semaines, dans la limite des 90 jours permis. Durant votre voyage, vous prévoyez de traverser la frontière pour aller découvrir la ville de Québec. C'est une destination populaire pour beaucoup de voyageurs venus de l'Hexagone, puisque le Québec et sa capitale sont empreints d'une superbe touche française que l'on retrouve dans l'architecture, la gastronomie et la langue. Que vous décidiez de passer un jour, une semaine ou plus au Canada avant de revenir aux États-Unis pour y conclure votre voyage avec ESTA, tous ces jours s'additionnent et sont pris en compte dans la limite de 90 jours permise par le Programme VWP.

Que se passera-t-il si je retourne aux États-Unis après avoir visité le Canada alors que ma limite de 90 jours approche de sa fin ?

Comme tous les autres voyageurs munis d'une ESTA valide, les citoyens français qui décident de se rendre au Canada puis de revenir aux États-Unis lors d'un séjour autorisé devront passer le contrôle du Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis. Si votre total de 90 jours autorisés par le VWP sans visa est presque écoulé, les agents frontaliers penseront peut-être que vous tentez de remettre ce compteur à zéro et pourraient vous refuser l'entrée. Bien ce que cette situation soit rare, elle n'est pas sans précédent. Ainsi, il est recommandé aux voyageurs de revenir du Canada suffisamment tôt pour ne pas approcher de trop près leur limite de 90 jours aux US.
 

 

En savoir plus sur l'autorisation ESTA et le Programme d'exemption de visa américain

Vous voilà prêt à commencer les préparatifs de votre voyage aux États-Unis depuis la France ! Vous avez besoin de plus d'informations sur le Système électronique d'autorisation de voyage, aussi appelé ESTA USA ? Pour bien comprendre les règles relatives à l'ESTA, tels que le motif du voyage, le type de passeport requis et son expiration, ainsi que tout autre détail, consultez ce guide sur l'autorisation ESTA

Quand vous serez prêt à déposer votre demande, retrouvez la procédure ESTA ici.

Vous êtes fin prêts pour votre voyage aux Etats-Unis, faites votre demande d'autorisation ESTA dès maintenant. Pour plus d'informations concernant les conditions d'exemption de visa visitez notre Guide ESTA.

  • Travel 1
  • Travel 2
  • Travel 3