Nav small

Actualités voyage ESTA : le nouveau visage du transport aérien courant 2021

Le coronavirus apporte son lot de nouvelles mesures de sécurité et vient bouleverser le transport aérien

18 juin 2020 – Enfin, après trois mois de restrictions sur les voyages professionnels comme touristiques, l'Europe et les États-Unis entament des mesures de réouverture progressives. Ces restrictions, couplées aux injonctions de confinement liées au nouveau coronavirus, ont contraint les gens à travailler depuis leur domicile (quand ils ont pu garder leur emploi) et, en Europe, à rester pratiquement cloîtrés chez eux. Dans ce contexte, les voyageurs éligibles au Programme d'exemption de visa ESTA attendent avec impatience la reprise des liaisons aériennes à l'approche des vacances d'été et d'automne. 

Après l'arrêt presque total de leurs activités en Europe, les compagnies aériennes ont rétabli certains de leurs vols, bien que les passagers en provenance de l'espace Schengen ne puissent toujours pas se rendre aux USA. La proclamation de « Suspension de l'entrée sur le territoire en tant qu'immigrants et non-immigrants de personnes qui présentent un risque de transmission du nouveau coronavirus » émise par le président des États-Unis Donald Trump est venue interdire de façon temporaire l'entrée sur le sol américain aux passagers ayant séjourné au Royaume-Uni, en Irlande et dans les pays de l'espace Schengen dans les 14 jours précédant leur arrivée. Ceci inclut les voyageurs exemptés de visa, bien qu'il soit toujours possible d'obtenir une ESTA pour un trajet futur.

Pour protéger la santé de tous, passagers nationaux comme internationaux, des changements s'imposent. Les conséquences déjà visibles de la pandémie sur les protocoles de sécurité aériens vont aller en augmentant au fil des mois. Les compagnies aériennes, qui s'affairent à mettre en place des mesures de sécurité pour limiter la transmission du COVID-19, ont conscience que leur survie économique dépend du succès de celles-ci. Changements de tarifs, contrôles avant l'embarquement et lignes réduites : l'épidémie de coronavirus marque le début d'une nouvelle ère pour les déplacements internationaux. 

Ce bouleversement est inévitable dans la mesure où les compagnies du monde entier travaillent à réexaminer leur normes de qualité et leurs opérations pour rendre leurs vols aussi sûrs que possible. De l'Angleterre à la Norvège en passant par la France et les États-Unis, celles-ci cherchent à se sortir efficacement de la crise instaurée par la pandémie en incorporant des mesures de sécurité désormais essentielles à leurs services. Bien que la situation actuelle puisse paraître assez floue aux voyageurs ESTA français, les choses ne devraient pas tarder à changer. Les restrictions de voyage appliquées par les États-Unis finiront par être levées et les voyageurs exemptés de visa seront à nouveau en mesure de s'y rendre, nous l'espérons, dans un futur proche.

L'interdiction provisoire des vols et les restrictions d'entrée dues à la pandémie pourraient faire croire à une longue attente avant la reprise des trajets vers les USA ; ce n'est pourtant pas le cas. Bien qu'il soit difficile de prévoir le moment exact où les vols seront rétablis, les experts tendent à s'accorder sur la fin de l'année 2020 ou le début de l'année 2021. Bien sûr, toute personne exemptée de visa et se trouvant aux USA durant l'épidémie est autorisée à rentrer chez elle sans faire l'objet d'aucune sanction pour avoir dépassé la limite de 90 jours permise par les séjours sans visa : sur place, les consulats prêtent assistance aux voyageurs qui en ont besoin. Les restrictions de voyage temporaires, qui concernent également les personnes avec ESTA en provenance de France et de l'Union Européenne, sont en vigueur depuis le mois de mars 2020.

Bien qu'elles doivent encore s'appliquer un moment aux vols à destination des USA, les passagers français peuvent espérer une « détente » à l'approche de la nouvelle saison. Si vous êtes de nationalité française et souhaitez vous rendre aux USA grâce au Programme d'exemption de visa pendant les vacances d'hiver, ne perdez pas espoir ! Cet article vous donne toutes les raisons de rester optimiste et vous indique les nouvelles règles qui s'apprêtent à régir les vols entre l'Europe et les USA.

Lisez la suite pour comprendre l'impact de la pandémie de coronavirus sur les voyages en avion.

 

Les conséquences du COVID-19 sur les voyages en avion

Les compagnies aériennes du monde entier perdent d'importantes recettes sur chaque vol qu'elles opèrent, alors même qu'elles s'efforcent de réduire les risques de transmission entre passagers ou membres d'équipage. Les compagnies américaines ne sont pas les seules concernées, puisque d'autres transporteurs ont également réduit leur offre de manière significative. Norwegian Air Lines, par exemple, a procédé à l'annulation de tous ses vols long-courriers entre les USA et l'Europe. En France, d'importantes sommes ont été promises à l'industrie du transport aérien ; le quotidien britannique The Guardian signalait cette semaine que « La France a dévoilé un plan de secours de quinze milliards d'euros pour son industrie aérospatiale, dans le but de préserver plusieurs centaines de milliers d'emplois et de soutenir Airbus et sa compagnie aérienne nationale, Air France. »

 

Aux USA, les voyages en avion reprennent peu à peu

D'après le Syndicat de l'industrie du transport aérien américaine, le volume de voyageurs n'avait cessé de diminuer depuis le début du mois de mars en raison des restrictions placées par le gouvernement fédéral sur les voyages non essentiels. Le gouvernement américain, cependant, réfléchit à des moyens qui permettront aux passagers du monde entier de voyager de manière plus sûre. Bien que les restrictions d'entrée continuent de s'appliquer aux voyageurs participant au Programme d'exemption de visa, ceux-ci pourront de nouveau se rendre aux États-Unis munis de leur autorisation ESTA une fois cette interdiction levée. L'ESTA leur permettra d'y séjourner dans la limite de 90 jours.

Le 11 juin, l'Administration de la Sécurité des Transports américaine (TSA) a annoncé que le nombre total de passagers ayant voyagé à l'intérieur du pays avait dépassé les 500 000. Il s'agissait de la première journée au cours de laquelle le volume de passagers surpassait le demi-million depuis l'arrêt presque total des liaisons aériennes en mars.
Mais, alors que les voyageurs attendent avec impatience la réouverture des frontières américaines, ils cherchent également à comprendre les changements qui affecteront les déplacements en avion.

 

La nouvelle réalité du voyage en avion de l'Europe aux USA

Au mois de mai, après une collaboration étroite avec des groupes divers dont plusieurs experts médicaux, l'Association américaine de l'industrie du voyage a présenté à la Maison-Blanche de nouvelles recommandations destinées aux entreprises du secteur et intitulées « De nouvelles façons de voyager ». Ces recommandations apportent des précisions sur la manière dont passagers et personnel peuvent rendre leurs trajets plus sûrs et réduire leur risque d'exposition ou de transmission du COVID-19. Selon Peter Greenberg, rédacteur spécialiste des voyages pour la chaîne d'information américaine CBS News, les passagers doivent désormais se préparer à « de toutes nouvelles normes » dans les aéroports américains. 

 

Du sol européen jusqu'à l'arrivée aux USA, voici ce à quoi nos voyages pourraient bientôt ressembler. 

 

Précautions à prendre à l'aéroport et une fois à bord

•    Plusieurs aéroports européens testent actuellement des systèmes de prise de la température dont l'application pourra s'étendre à d'autres régions ou à certains territoires en particulier. Plusieurs aéroports américains les utilisent déjà. 
•    De nombreuses compagnies ont mis en place de nouveaux protocoles à bord de leurs appareils, comme l'utilisation de gel hydroalcoolique et de lingettes désinfectantes, ou encore le port du masque. Il est probable qu'elles en appliquent bientôt davantage.
•    Il sera conseillé aux passagers de se laver soigneusement les mains ou de les désinfecter à l'aide d'une solution à base d'alcool après avoir touché les plateaux-repas, les accoudoirs, les boutons d'ajustement de leur siège et autres surfaces tactiles.
•    Une certaine distance devra être respectée entre chaque personne dans les files et dans la zone de retrait des bagages. Le reste du terminal fera l'objet d'un balisage obligatoire.
•    De nombreux terminaux proposeront des stations de désinfection des mains et afficheront clairement les mesures de sécurité à respecter.
•     Les compagnies aériennes réfléchissent à de nouvelles configurations de sièges à bord de leurs appareils. Certaines réduiront leur capacité d'accueil ; d'autres ne mettront plus en vente leurs « sièges du milieu ». 
•    Les passagers seront invités à s'enregistrer en ligne, quand cela est possible, pour ne pas risquer un engorgement des terminaux.

 

_____________________________________________________

 

 

Les demandes d'ESTA pour tout voyage futur peuvent être effectuées dès maintenant

Les USA continuent d'examiner les demandes des personnes éligibles aux séjours sans visa. Puisque le Système électronique d'autorisation de voyage (ESTA) est valable deux ans, de nombreux voyageurs ont intérêt à s'assurer de leur éligibilité dès maintenant.

Les déplacements font partie de ces activités que le coronavirus est venu modifier en profondeur. À travers le monde, nous devons nous faire à cette nouvelle réalité. Et, tandis que les Français attendent avec impatience le jour où ils pourront de nouveau partir en vacances aux États-Unis, vous pouvez en apprendre plus sur les voyages sans obligation de visa grâce à l'autorisation ESTA et tous les avantages qu'elle confère dès maintenant. Consultez notre guide ESTA pour tout savoir sur les conditions d'éligibilité au programme, et bien plus. 

 

 

Vous êtes fin prêts pour votre voyage aux Etats-Unis, faites votre demande d'autorisation ESTA dès maintenant. Pour plus d'informations concernant les conditions d'exemption de visa visitez notre Guide ESTA.

  • Travel 1
  • Travel 2
  • Travel 3